Atomes crochus : vers l’infiniment petit... et au-delà !

© Concours de Nouvelles

Naguère appelées « pierres de lune », « pierres de tonnerre », ou encore « pierres à volcan », les météorites et leur origine ont longtemps fait l'objet de théories aussi nombreuses que fantaisistes. Si, grâce aux progrès de la science, elles sont désormais mieux connues, elles n'en recèlent pas moins de mystères et ne véhiculent pas moins de craintes qu'autrefois.

Témoins du passé le plus lointain, elles conservent la trace des origines de l'univers et des corps célestes dont elles sont issues ; elles ont traversé l'espace et le temps pour porter jusqu'à nous des messages riches en informations de toutes sortes que les scientifiques s'appliquent aujourd'hui à décrypter.

Potentiellement, elles constituent aussi une menace, puisque si une météorite de plus de 2 km de diamètre heurtait la Terre, elle entraînerait un hiver nucléaire, voire une extinction de masse - une hypothèse qui expliquerait déjà la disparition des dinosaures et que la littérature d'anticipation exploite abondamment.

Quoi qu'il en soit, les météorites constituent un formidable réservoir d'histoires, dans lequel les participants à l'édition 2018 du concours de nouvelles « Nouvelles Avancées » de l'ENSTA ParisTech et de l'École polytechnique sont invités à puiser pour nourrir leur inspiration, sans brider leur imagination : ici tous les styles, tous les genres sont acceptés.

Le port du casque n'est pas obligatoire, seuls l'audace et le talent le sont !